Claire    Lafrenière

Photo : Simon Ménard


La lager bohémienne

Paroles : Louis-Joseph Paradis
Musique : Jean-Baptiste Lafrenière
(1915)

1
Tels nos aïeux, nous adorons la bière,
Pure ambroisie aux bienfaits démontrés;
Elle nous grise, elle nous désaltère
Et ses refrains sont par nous révérés.
La Bohémienne est douce et caressante,
Elle m’enivre et me rend tout joyeux.
Amis, voyez comme elle est séduisante,
Cette « lager » qu’on réclame en tous lieux.

Refrain
Chantons, valsons, buveurs, ô mes amis,
Cette liqueur si douce,
Breuvage exquis, la gloire du pays!
Voyez comme elle mousse.
Ô Canadiens, offrons au genre humain
La bière canadienne,
Et que nous tous, chantions le verre en mains
La « Lager Bohémienne ».

2
Elle a le goût d’une bière allemande,
C’est un nectar exquis et velouté;
Par sa couleur, elle nous affriande:
Ô blonde enfant, tu sèmes la gaîté.
Et dans mon verre, ô douce charmeresse,
Quand je te vois j’ai soif de baisers:
Il te faudra partager mon ivresse
Et raffermir mes sens inapaisés.

3
Joyeux buveurs, quand l’on trinque à la ronde,
Je sens en moi monter d’ardents refrains:
La Bohémienne est ma maîtresse blonde,
Aux airs charmeurs, aux baisers souverains.
Et lorsqu’auprès d’une coupe encore pleine,
Quand nous chantons la vie et la gaîté.
Le verre en main, buvons à perdre haleine,
Cette lager qui donne la santé.

4
Et quand le soir avec ma folle amante,
Dans son regard je puise le bonheur,
Le verre en main, je la trouve charmante;
Ses beaux yeux bleus me rendent tout rêveur.
Par ta fraîcheur, ô blonde Bohémienne,
Tu nous charmais dans mes tendres amours,
Et je voudrais que toute canadienne,
De ce nectar pût se griser toujours.

5
Riche trésor, ô lager souveraine,
Chez les buveurs tu ranimes l’espoir;
Et du pays toujours tu fus la reine,
Et de t’aimer je me fais un devoir.
Règne toujours, bière de ma bohème;
Sur tous les cœurs ton prestige est profond,
Car ton front pur porte le diadème
Symbolisé par l’Orge et le Houblon!

Plan du site